Le Baïcchus Tour – Mickaël Olivon part à l’assaut des vignobles de forte pente en vélo

baicchus-tour-1Il est 19h00, fin de journée hivernale en ce mois de Décembre. Le froid et la brume pèsent sur la rive droite bordelaise. Les mains asséchées par les sols du blayais, je pianotte 10 chiffres sur mon téléphone portable. Ce soir je file dans un ailleurs viticole, un trip qui a pris naissance sur les pentes du vignoble Rhodanien et qui partira loin, au delà des premiers contreforts alpins. Entretien avec celui qui va faire voyager la toile vinique en 2013, Mickaël Olivon, aka « Le Baïcchus Tour ».

Le Baïcchus Tour – Un trip à vélo dans les vignobles de forte pente

Des côteaux du Lyonnais, à la mer Caspienne, il n’y a qu’un pas, ou plutôt qu’un seul coup de pédale. Partir à l’assaut de ces vignobles atypiques de l’arc alpin, du Caucase et du pourtour méditerranéen, régions viticoles dites de forte pente. Tel est le défi que s’est lancé Mickaël Olivon.

Riche d’une formation viticole et oenologique achevé à Dijon, il exerce depuis 3 ans le job de conseiller viticole à la chambre d’agriculture du Rhône. En Avril 2013, il enfourchera son vélo pour un « Baïcchus Tour » d’un an à l’assaut des pentes viticoles.

baicchus-tour-2

Les vignobles de forte pente – Kézako ?

Si Mickaël oriente son projet autour de ces vignobles d’un autre genre, c’est qu’il les côtoient au quotidien. Ainsi les fortes pentes d’une partie des vignobles de la vallée du Rhône, ou encore de la Savoie, sont des espaces libre de toute concurrence avec les grandes cultures. L’inclinaison empêche souvent une mécanisation, mais favorise la sensibilité à l’aléas l’érosion. Vignobles suspendus donc entre leur préservation et les risques liés aux pratiques actuelles.

Non loin de là, au delà des Alpes, l’Italie et son vignoble de la Vallée D’Aoste a vu naître en 1987 un organisme international dédié à ces vignobles : le CERVIM (Centre de Recherches, d’Etudes, et de Valorisation de la Viticulture de Montagne).Cette organisation a pour but de fédérer ces vignobles, de mutualiser les connaissances, et de résoudre en commun les problématiques propres. Présidé par François Murisier, scientifique helvétique reconnu dans le monde viticole, le comité technico-scientifique du CERVIM à définit la viticulture de montagne par 4 critères:

  • inclinaison du terrain supérieure à 30%;
  • altitude supérieure à 500 mètres au-dessus du niveau de la mer;
  • systèmes viticoles en terrasses et gradins;
  • viticulture des petites îles.

Au delà de leur particularité physique, ces vignobles rares se dénotent au sein d’un monde viticole dit de précision, performant, où la non mécanisation n’est pas envisageable.

Une viticulture française à la pointe

baicchus-tour-6

Aujourd’hui la viticulture française compte de nombreux instituts techniques à la pointe, produisant travaux & expérimentations. Ainsi chaque entité se complète & collabore sur certains projets (Chambres d’Agriculture, Institut Français de la Vigne et du Vin, INRA, Institut Technique pour l’Agriculture Biologique,…). Pour autant cette viticulture s’inscrit parfois dans un contexte mondialisé favorisant l’emploi de cépages standardisés au détriment des cépages de qualité. « Prenons l’exemple de la Savoie » confie Mickaël «  L’Altesse (ou Roussette) est un cépage typique, TOP, de la région. Cependant sur les 1755 ha que le vignoble compte, seulement 300 ha en sont plantés. Ce n’est pas que le cépage n’est pas adapté au marché, c’est que l’on n’a pas les outils pour le mettre en avant. »

 » IL EST DOMMAGE DE GASPILLER LA GAMME DE NOS CÉPAGES ATYPIQUES « 

De ce constat, Mickaël part à la rencontre de cet autre monde. Celui d’une filière qui n’est sûrement pas aussi pointue que la nôtre, mais où réside encore une pointe d’empirisme

Comprendre comment le climat, la topographie, les sols conditionnent le vignoble. Comment l’homme adapte ses conduites, ses pratiques. Les visiter, c’est aussi les aider à se fédérer, leur faire connaître le CERVIM par exemple, pour avancer dans leur connaissance.

« Les visiter c’est aussi rendre compte à nous, français, de leur passion, de leur travail, perché sur des pentes vertigineuses. »

baicchus-tour-3

Partir & Prendre Le Temps. Construire Un Cadre & Le Remplir

Le Baïcchus Tour, est un appel à la rencontre, à la découverte, et à la compréhension de ces vignobles d’ailleurs. Le vélo, outil incontournable pour ressentir les composantes naturelles du « terroir », est aussi un vecteur essentiel pour l’échange et le partage. S’ouvrir aux « terroirs » de ce monde, car la France n’est pas l’exception. Se nourrir, pour faire évoluer nos pratiques, mieux appréhender les problématiques environnementales comme socio-économiques.

Mickaël posera de temps en temps le vélo pour gravir quelques pics mythiques de l’Arc Alpin. Une autre façon de mettre en haleine ses papilles à l’instar de Guillaume Bodin & des frères Bret sur le toit de l’Europe.

baicchus-tour-4

Au fil des kilomètres avalés, des pics gravis, des personnes rencontrées, et des vins dégustés, Mickaël nous livrera son aventure au travers d’un blog (Actuellement en cours de fignolage). Articles, photographies, aquarelles, notes de dégustations, il ne nous reste plus qu’à être patient en attendant le départ au mois d’Avril.

le-baicchus-tour-2

 

Vinovelo, souhaite bonne route au Baïcchus Tour sur ces chemins ascensionnels de l’Arc Alpin au Caucase.

Pour le soutenir et l’encourager, n’hésitez pas à contacter Mickaël.

 

 

3 réflexions au sujet de « Le Baïcchus Tour – Mickaël Olivon part à l’assaut des vignobles de forte pente en vélo »

    1. Pierre-Marie CAMPER Auteur de l’article

      Quand on part à l’aventure, on ne cherche pas à emprunter les chemins les plus plats, ni les plus ennuyeux.

      Le dénivelé, le défi relevé, en font rêver plus d’un, moi le premier ;)!

      Répondre
  1. Ping : Baïcchus: The high altitude Tour of Europe’s vineyards | Evoinos Cyprus Wine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>