Minute, tu deviendras Carte des Sols !

cartes-des-sols-1Minute, feuille de terrain malmenée durant des jours de prospection. Parsemée de petits points au crayon à papier, elle se couvre de notes au fil des jours. Se pare de terre et de pluie au fil du temps qu’il fait. 30ha?

180 points à imaginer en fonction de la topographie, des particularités de la pente (dis moi si tu es concave ou convexe), de la carte géologique…ces petits points qui une fois posés sur papier deviendront de vrais trous. Autant de sondages effectués à la tarière avec un peu d’huile de coude, et de coups de reins. 180 points ?

216m de profondeur cumulés potentiels. Les sols de 40cm sont des pauses bienvenues. 216m de sol consignés sur des feuilles de notes. Avec la minute elles font la paire. Terre, eau, gribouillis. On y consigne la texture, les traces de circulation d’eau, la pierrosité, les racines, la couleur. Autant d’infos pour rassembler ensemble les sols identiques, aux caractéristiques similaires, et créer les unités cartographiques des sols (UCS).carte-des-sols-2

Les fosses pédologiques viendront compléter les observations à la tarière. Des échantillons prélevés pour analyses. Nouvelles feuilles de notes. Nouvelle vision des sols du vignoble.

Les UCS, prennent forment sous une nouvelle minute, un peu plus propre, au chaud, au bureau. Au fil des coups de crayon, des courbes épousant souvent les lignes topo, les UCS s’entrechoquent, fusionnent, se divisent. 5? 8? 12? 11 sera notre dernier mot.

Du support papier, au support informatique, l’on crée ce qui sera plus tard la traduction des potentialités viticoles des parcelles. Pour simplifier la lecture, imager les particularités des grands groupes de sols, nous posons les couleurs adéquates. Le fond de carte est près, la minute, ses tâches de terres, et le papier gondolé semblent déjà loin de nous.

Clou de la carte, le contour des parcelles vient découper la carte initiale. Légende, Nord, Bâtis, Nomenclature…on y est?

Nous y sommes presque. La carte s’accompagne d’une notice, et d’une description des potentialités du vignoble. Comme les géopédologues que nous sommes aiment les courbes, et la vulgarisation, on complétera le tout par des coupes, associées à des photos des sols, représentatifs des UCS.

« Cela ne changera pas le goût du vin tes trous dans les vignes »

Et le vino dans tout cela? Cela ne changera pas le goût du vin tes trous dans les vignes, pourrait-on entendre. Notre minute, devenue carte, sera l’outil idéal pour appuyer une restructuration du vignoble, pour la gestion des sols en anticipant la fertilisation organique, gérer la vigueur comme la compétition des adventices, réfléchir l’implantation de haies, le drainage par le creusement de fossés, comprendre et lutter contre l’érosion,et surtout adapter au mieux les cépages et porte-greffe. En cave il sera l’outil d’appui pour la sélection parcellaire, comme pour la prévention des carences des moûts.

« Elle accompagne le fantasme du terroir dans le plaisir de la dégustation »

Outil de communication, la carte est aussi là pour l’amateur éclairé, comme de l’amoureux des belles cartes. Elle accompagne le fantasme du terroir dans le plaisir de la dégustation.

carte-des-sols-3

Le sol, Terroir ou composante du Terroir?

Caractériser un sol, n’est pas caractériser un terroir, mais identifier une composante de ce dernier. Si il existe un terroir, il est la somme de facteurs naturel et humains aboutissant au vin. De la parcelle jusqu’à la mise en bouteille, voir jusqu’à la dégustation. Le goût du vin est influencé par chacune des étapes et ne peuvent être dissociées de la notion de terroir.

Le peu d’interventions au cours de ces étapes révélerait au mieux le « terroir » pour certains, quand d’autres jugent indissociable la technologie comme outils révélateurs de la typicité des vins. Éternel débat, stimulateur et producteur de bonnes idées (et de belles cartes 😉 )

Carte des sols, minutes et feuilles de terrain produites  lors d’un audit pédologique dans le bordelais avec Maxime CHRISTEN. Chambre d’Agriculture de la Gironde – Service Vigne & Vin – Bureau gestion des sols.

6 réflexions au sujet de « Minute, tu deviendras Carte des Sols ! »

  1. oldman

    Amoureux de l’art lyrique, je m’incline! Le pédologue c
    hante la vigne, le terroir et le vin comme pas deux. Poete, prends ta tarriere et enchante le profane 😀

    Répondre
    1. Pierre-Marie CAMPER Auteur de l’article

      Oui je trouve aussi cet outil bien sympa. C’est le Code Munsell adapté aux sols! Pas une couleur ne manque, ou presque! On l’utilise aussi pour l’archéologie.

      Un chapitre rapide et intéressant à ce propos dans l’ouvrage Etude des sols de M.-C Girard & al, édité chez Dunod.

      Répondre
  2. Cédric Laveuf

    Bel exemple pédagogique de l’application de la pédologie à la viticulture !
    « On y consigne la texture, les traces de circulation d’eau, la pierrosité, les racines, la couleur. Autant d’infos pour rassembler ensemble les sols identiques, aux caractéristiques similaires, et créer les unités cartographiques des sols (UCS). »
    Le pédologue tatillon que je suis aurais aussi parlé de la structure du sol, des taches d’oxydo-réduction… et des horizons… qui me semblent indispensables pour définir un type de sol selon la nomenclature officielle française du Référentiel Pédologique puis définir des UTS agrégées en UCS.
    Bien cordialement,
    Cédric Laveuf, SOLENVIE EURL

    Répondre
    1. Pierre-Marie CAMPER Auteur de l’article

      Merci,

      C’est vrai, la structure, les tâches d’oxydo-réduction, et la prise en compte des horizons sont importantes.

      Peut-être l’omission de ces quelques informations, importantes à nos yeux de pédologues, m’a-t-elle paru nécessaire pour le rythme de l’article et le confort de lecture.

      De là pourrait naître l’idée d’un nouvel article.

      Bien à vous.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>